Club échangiste

Le club échangiste (autrement désigné comme « club libertin » ou « boîte de nuit échangiste »), tout comme le « sauna libertin », est un lieu de rencontre privé destiné à la sexualité de groupe entre partenaires majeurs et consentants. Intégrant le plus souvent les pratiques sexuelles issues de l’échangisme, les clients ont pour principal but de partager des plaisirs de courte durée, tout en sortant de leurs habitudes et en évitant ainsi des relations suivies ou indiscrètes. Quelques clients fréquentent également ces endroits pour s’y amuser dans une « ambiance décontractée » sans pour autant aller jusqu’à rechercher des rapports sexuels.

Parfois influencés par certaines pratiques gay (sauna, backroom, BDSM), beaucoup de ces clubs paraissent désormais plus proches des boîtes de nuit et donc plus fréquentables que ne l’étaient les lupanars.

LE VELVET CLUB - Lyon - Brignais

LE VELVET CLUB – Lyon – Brignais

Diversité des clubs dans le monde

Longtemps secrète, la pratique sexuelle de l’échangisme est aujourd’hui mieux tolérée et s’ouvre à d’autres alternatives que le « troc des femmes » qui se substituait à la prostitution et se faisait à l’unique initiative des hommes. Longtemps prohibées comme d’autres pratiques sexuelles minoritaires, les échangistes se retrouvent encore sur des sites extérieurs où il règne une certaine confusion avec la drague des gay et transsexuels, la prostitution et les organisations liées à la pornographie et parfois même à la drogue. Cet amalgame systématique dans les lieux publics (forêts, plages…) se retrouve rarement dans les clubs privés.

En Amérique du nord

Aux États-Unis ou au Canada, ces clubs accueillent les échangistes et ce style de vie apparait non seulement comme une distraction sexuelle mais aussi comme une activité sociale tournée vers l’idée de réseau. Des organisations de type association se chargent de trouver les lieux échangistes en louant un bar ou une boîte de nuit une ou deux fois par semaine pour leurs membres. Ces locations peuvent se faire dans les banlieues ou les grands espaces industriels qui resteraient autrement fermés ou vides quand les bureaux ferment pour la fin de semaine.

Une fois que les membres du club ont réservé un établissement, s’organisent alors des soirées « on-premise » ou « off-premise » – suivant que l’on autorise les activités sexuelles « sur place » (dans un coin de l’établissement réservé uniquement aux membres du club) ou qu’elles se passent « en dehors », le lieu ne servant alors qu’aux rencontres des partenaires sans aller jusqu’aux rapports sexuels. Quelle que soit la situation, ces soirées sont souvent réservées aux couples et tolèrent uniquement les femmes seules mais beaucoup plus rarement les hommes seuls qui paient des frais d’adhésion beaucoup plus élevés.

En Europe

Dans les pays européens, essentiellement du nord de l’Europe où ces pratiques sont plus répandues, ces clubs sont dédiés en permanence à l’échangisme. Contrairement à l’Amérique du Nord, ces clubs ne sont pas des lieux provisoirement réservés à des rencontres multiples mais bien des endroits où des individus partagent sur place des activités sexuelles.

La France a adopté une législation suffisamment souple pour ne plus confondre le proxénétisme avec la gestion d’un club échangiste et, depuis une dizaine d’années, les ouvertures d’établissements de loisirs sexuels se multiplient (article 225 du Code pénal [archive]). La France regroupe ainsi la majorité des clubs européens qui sont évalués à un demi-millier ; le site du Cap d’Agde peut même être considéré comme la capitale européenne du sexe avec sa cinquantaine de boutiques, restaurants, bars, clubs ou saunas spécialisés. Bienheureusement, les pratiques sur ce site sont strictement réservées aux « adultes consentants » et n’intègrent pas des phénomènes comme la prostitution d’adolescents ou d’enfants à l’origine du tourisme sexuel dans certains pays d’Afrique, des Caraïbes, d’Asie, de l’est de l’Europe ou d’Amérique du Sud.

 

6


Laisser une réponse

Cet article n'a pas été revu depuis la publication.

Cet article a été créé par levelvet.fr le 1 août 2018.