Discothèque et déconfinement ….

0

Les boîtes de nuit sont les grandes oubliées du déconfinement. Un protocole sanitaire est à l’étude, mais les noctambules ne vont pas être à la fête.

Confiné durant des semaines, un peu rouillé et esseulé, vous avez échappé à l’épidémie, mais une autre fièvre vous gagne : celle du samedi soir. Une envie furieuse de contacts moites, de décibels disco et de gin tonic. Vous ressortez votre veste à paillettes, votre chemise col « pelle à tarte » ou cette petite robe noire qui dormait au fond du placard. Prêt pour une sortie en boîte !

Seulement voilà, il va falloir ronger votre frein, car, à cette heure, les pistes de danse restent inaccessibles. Les brasseries et les restaurants ont repris du service (en terrasse seulement en Île-de-France), mais pour les discothèques et les bars à musique, il faudra repasser… « C’est un peu comme un malade à qui son médecin dirait : vous allez peut-être guérir, peut-être pas, mais je ne peux pas vous dire quand », soupire Thierry Fontaine, patron du Loft et du Maze – deux hauts lieux des fêtes lyonnaises – et président de la branche « nuit » de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière (Umih).

 

En attendant de pouvoir rebrancher sono et machine à glaçons, la profession a transpiré sur un protocole sanitaire qui donne un aperçu de ce que pourrait être la vie en boîte, cet été à Paris, Pornic ou Saint-Tropez. À l’entrée, le videur physionomiste vous dévisage et s’assure que vous portez bien un masque aux normes en vigueur, en plus d’une tenue correcte. Au vestiaire, vous déposez vos affaires dans des « compartiments hermétiques », après vous être frotté les mains avec du gel hydroalcoolique. Jusque-là, tout va bien. Arrivé dans la salle, un serveur masqué et ganté vous invite à prendre place à table.

« Un bal masqué de gens assis »

Un petit cocktail ? D’accord, mais pas question d’aller le siroter au bar. Pour permettre « une gestion des flux appropriée » et « limiter les déplacements », vous compléterez une fiche en restant sagement assis sur votre chauffeuse, pendant que des barmans postés (un mètre de séparation de rigueur) prépareront votre boisson. Pas question de la consommer debout, ce serait pure folie. On ne quitte pas sa table ! Reste la piste, mais, attention, pas question de s’y précipiter à visage découvert – un vigile y veillera. Quant au DJ, son « poste » sera organisé de façon à ce qu’« aucun contact ne puisse être établi autre que visuel ».

« Bref, nos fêtes ressembleront à un bal masqué de gens assis », résume crûment Thierry Fontaine. À moins que le ministère de la Santé, les syndicats et le ministère du Travail qui ont validé ces recommandations – le protocole édicté par l’Umih en est à sa huitième version – ne consentent à quelques assouplissements. Les négociations doivent reprendre à la fin de cette semaine. « Ce qu’il faudrait, ce sont des mesures réalistes et applicables. Les premiers retours que nous avons de nos collègues restaurateurs et brasseurs ne matchent pas ; apparemment, ça saoule tout le monde de porter un masque. Sur une terrasse ou dans le métro, passe encore, mais vous imaginez sur une piste de danse, après deux vodkas orange ? On les retrouvera plutôt sur la tête des clients ou percés de deux trous », anticipe le « monsieur nuit » de l’Umih.

« Le gel, les précautions prises dans la manipulation des vestiaires et des consommations, la réduction des capacités d’accueil de nos établissements (1 client par mètre carrécontre 1,3 auparavant) : toutes ces restrictions ont du sens. Que le masque soit recommandé, tout à fait d’accord, je suis même prêt à en fournir à mes clients. De là à ce qu’il soit imposé pour danser, ça me paraît utopique… »

La profession devra pourtant se plier aux normes ainsi édictées. « On n’a pas le choix, à moins de sacrifier des milliers d’emplois saisonniers et de ruiner tout un secteur d’activité, essentiel à la vie sociale et qui pèse encore 2 milliards de chiffre d’affaires annuel », prévient Thierry Fontaine. « La fête est consubstantielle à la vie humaine, elle est fondamentalement nécessaire, ne serait-ce que pour se rencontrer, même si de belles histoires naissent aussi dans les boulangeries », philosophe encore le patron du Loft. « Regardons ce qui se passe autour de nous : les boîtes sont fermées, alors, les fêtes se sont déplacées dans les appartements, sur les berges, dans les parcs et les jardins publics. Ces fêtes sauvages ne sont pas plus sûres que celles que nous organisons, bien au contraire », plaide ce noctambule professionnel. « De deux choses l’une, s’impatiente-t-il, ou notre métier embarrasse le gouvernement et on le laisse crever ; ou on se dit qu’il a du sens et on trouve des solutions pour l’aider à repartir. »

Le secteur des discothèques était déjà un secteur en crise, avant le Covid-19 : le pays n’en comptait plus que 1 500, contre 7 000, au début des années 2000. « Toutes ne rouvriront pas. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir combien vont survivre. »

Source : www.lepoint.fr – par  – Publié le
Choisissez votre Réagissez !
Laisser un commentaire
Photo de profil
hors ligne
levelvet.fr Brignais, France
0 sur 5
0 Note
  • 34

    Vues

  • 0

    Commentaires

Membres

  • Illustration du profil de Love@01
    Actif il y a 1 heure et 8 minutes
  • Illustration du profil de 2quifont1
    Actif il y a 3 heures et 58 minutes
  • Illustration du profil de Montre-toi
    Actif il y a 10 heures et 21 minutes
  • Illustration du profil de alluredesoleil
    Actif il y a 17 heures et 40 minutes
  • Illustration du profil de gisjm
    Actif il y a 20 heures et 41 minutes

Qui est en ligne

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

Membres récemment actifs

Illustration du profil de Love@01
Illustration du profil de 2quifont1
Illustration du profil de Montre-toi
Illustration du profil de alluredesoleil
Illustration du profil de gisjm
Illustration du profil de Lullaby
Illustration du profil de CelKit69
Illustration du profil de petitesdouceurs
Illustration du profil de allerplusloin
Illustration du profil de cple5942
Illustration du profil de Le Velvet Club
Illustration du profil de Apollin
Illustration du profil de patjean
Illustration du profil de THAOJP
Illustration du profil de plop69

Photos Mur

Membres récemment actifs

Illustration du profil de Love@01
Illustration du profil de 2quifont1
Illustration du profil de Montre-toi
Illustration du profil de alluredesoleil
Illustration du profil de gisjm
Illustration du profil de Lullaby
Illustration du profil de CelKit69
Illustration du profil de petitesdouceurs
Illustration du profil de allerplusloin
Illustration du profil de cple5942
Illustration du profil de Le Velvet Club
Illustration du profil de Apollin
Illustration du profil de patjean
Illustration du profil de THAOJP
Illustration du profil de plop69
Illustration du profil de princesseleia
Illustration du profil de sissiloveU
Illustration du profil de James
Illustration du profil de casetsam
Illustration du profil de Tacoba

Les membres qui ont vu ceciX