News

Virginie, 45 ans, pratique le libertinage en couple : « Il est impératif de fixer des règles

Virginie, 45 ans, pratique le libertinage en couple : « Il est impératif de fixer des règles »

Au micro d’Olivier Delacroix, sur Europe 1, Virginie explique pourquoi le libertinage est une forme d’épanouissement pour son couple.

VOS EXPÉRIENCES DE VIEVirginie, 45 ans, est entrée dans le monde du libertinage au milieu de la vingtaine. Après une coupure de plusieurs années, du fait notamment d’un premier mariage, elle a renoué avec ses penchants, cette fois aux côtés de sa nouvelle compagne. Au micro d’Olivier Delacroix, sur Europe 1, elle explique comment elle parvient à concilier liberté sexuelle et vie de couple.

« C’est ma profession, qui me faisait me déplacer dans le sud de la France, au Cap d’Agde, qui m’a fait découvrir ce milieu-là. Les premières années, c’était un peu à tâtons, c’était une découverte et, de fil en aiguille, le désir de séduire et le désir d’être séduite ont fait que je m’y suis réellement intéressée.

[…]

Dans ce milieu-là, il n y a pas forcement de manuel du petit libertin. Chacun voit le libertinage à sa sauce. Comme dans tous les milieux, il y a des gens très biens et des gens moins biens. J’étais dans un milieu très ouvert, où les gens discutent beaucoup, où le dialogue est primordial. Il n’y aucun jugement vis-à-vis de l’autre.

 

>> De 15h à 16h, partagez vos expériences de vie avec Olivier Delacroix sur Europe 1. Retrouvez le replay de l’émission ici

Virginie s’est mariée et a eu des enfants, ce qui l’a poussé à mettre entre parenthèses son goût pour le libertinage. Une fois divorcée, elle s’est mise en couple avec une autre femme, et a peu à peu renoué avec son ancienne vie…

La vie faisant, j’ai coupé au bout de quelques années avec ce milieu-là. […] Mon mari n’était pas forcément très ouvert là-dessus, et puis je me suis intéressée à autre chose. […] Je suis une personne qui a toujours aimé être séduite et séduire. Aujourd’hui, avec le recul, je pense qu’inconsciemment c’est quelque chose qui m’a manqué pendant plusieurs années.

Dès le départ, on a parlé avec ma compagne du fait que j’avais fréquenté un peu ce milieu-là. Elle avait quelques désirs similaires. Le hasard a fait que l’on est sorti avec des amis dans un club, pas très loin de chez nous. […] Je dirais que c’est un peu comme le vélo, on remonte dessus et on n’a pas oublié comment pédaler. […]

Le fait de replonger dedans, on s’est dit : ‘Mais bien sûr ! C’est ce qui nous a manqué pendant toutes ces années.’ […] J’ai fait découvrir ce milieu à ma compagne. [Depuis], ça se passe très bien. Il n’y a pas forcément de recette miracle, si ce n’est le dialogue. On a rencontré des gens formidables. D’ailleurs, tout notre cercle amical actuel est essentiellement constitué de libertins.

Pour garantir l’unité de leur couple, Virginie et sa compagne se sont toutefois fixés quelques règles…

Afin de pouvoir libertiner [sic] en parfaite cohésion au sein de son couple, il faut savoir faire la part des choses entre le plaisir, la séduction et les sentiments. Les sentiments, il faut les proscrire et prendre le libertinage pour un jeu. Donc, les règles sont impératives. Dans un couple, si on ne pose pas de règles ou qu’elles ne sont pas respectées, ça ouvre la porte à tout et n’importe quoi. Parfois, on peut très bien se prendre à des jeux très dangereux. […]

On a trois règles. La première : ‘jamais l’une sans l’autre’. C’est à dire qu’aucune rencontre ne se fait indépendamment de l’autre. Soit on nous prend toutes les deux, soit on nous laisse de coté toutes les deux. La deuxième règle : ‘toujours et uniquement en club’. On ne fait pas de soirée privée pour des questions de neutralité du lieu. Et la troisième règle, c’est qu’avec nous ‘rien n’est jamais gagné’. Personnellement, je suis beaucoup plus intéressée par la séduction que par l’acte sexuel en lui-même. Ce n’est pas forcement parce que l’on va rencontrer un couple ou quelqu’un qu’il va se passer quelque chose. C’est le feeling, le relationnel, l’humour qui fera que l’on pourra, peut-être, envisager d’aller plus loin. »

Europe 1
Par Romain David  – www.europe1.fr

3

levelvet.fr


1 Commentaire

  1. Article pour débutants qui a le mérite de poser les bases… et les « gardes fous » 😉
    Petit commentaire sur les « soirées privées »… elles ne sont pas toujours organisées dans les lieux de vie ; elles peuvent avoir lieu dans des endroits neutres loués pour l’occasion.

Laisser une réponse