J'ai testé pour vous" : les clubs libertins, la reporter s'investit à 100 %

  • Accueil
  • Insolite – J’ai testé pour vous” : pour la réouverture des clubs libertins, la reporter s’investit à 100 %

Insolite – J’ai testé pour vous” : pour la réouverture des clubs libertins, la reporter s’investit à 100 %

28 mai 2021 lvc2021.fr Commentaires fermés

Une journaliste radio danoise a voulu donner “un aperçu d’un monde dont on a rarement une vue complète”. Elle s’est impliquée “corps et âme” pour son reportage dans un club échangiste, à nouveau ouvert après des mois de fermeture à cause de la crise sanitaire.

Tout d’abord, elle s’est fait expliquer les règles du lieux. Ensuite, la reporter danoise a fait son travail : elle a demandé aux gens présents, en pleine action, ce que ça leur fait d’être de retour au “Swingland” dans la banlieue de Copenhague. Puis… Elle a testé. Pour la première fois. “Peux-tu décrire ce que tu vois juste maintenant ?”, l’entend-on demander à son partenaire, au milieu de sons explicites et de commentaires salaces.

“Surprendre les auditeurs”

La journaliste a été envoyée là-bas par sa rédaction pour réaliser un reportage sur la réouverture des clubs échangistes au Danemark, fermés des mois durant à cause du Covid-19, comme cela a été le cas en France.

Comme elle s’est donnée corps et âme en s’enregistrant en plein ébats, elle a reçu ce jeudi les lauriers de ses chefs. “Je trouve que c’est bien quand nos reporters essaient d’expérimenter le journalisme de façon différente”, a défendu Tina Kragelund, la responsable des programmes de Radio 4.

“On peut toujours faire ce qui est attendu par les auditeurs mais aussi les surprendre et leur donner de nouveaux angles et le faire de façon nouvelle”, a-t-elle raconté au quotidien Jyllands-Posten.

Carton d’audience ?

Avant la diffusion de ce reportage dans la matinale de lundi, un message l’a précédé, précisant que des bruits de rapports sexuels allaient suivre et demandant d’éloigner les oreilles “qui ne devraient pas entendre ça”.

On imagine que son reportage a fait des cartons d’audience. En tout cas, il fallait oser.

 

Source : www.ledauphine.com – Par C. M. avec AFP – 28 mai 2021 à 09:56